daimyo-kairo.com
Image default
Loisirs

Ce qu’il faut savoir sur la chasse au daim

Ce qu’il faut savoir sur la chasse au daim
Notez cet article

Le daim, ce grand mammifère sauvage largement représenté sur le territoire français, se rencontre surtout en Alsace. L’espèce est classée gibier soumis à plan de chasse obligatoire.

Les caractéristiques du daim

Le daim fait partie de la famille de mammifères cervidés de l’ordre des artiodactyles. Un adulte mesure entre 140 et 160 cm de long pour une hauteur de 70 à 100 cm au garrot. Le mâle a un poids de 55 à 100 kg, tandis que la femelle pèse de 35 à 60 kg. Le pelage varie au fil de saison, généralement brun-roux avec de nombreuses tâches blanches en été, et brune avec des tâches estompées en hiver. Mais on rencontre une grande variabilité de couleurs, du blanc au noir en passant par toutes les nuances de gris. Les bois tombent en avril-mai, ce qui rend impossible l’estimation de l’âge de l’animal en fonction du nombre de branches.

Le daim aurait été introduit en Europe par les Romains en 150 après J-C. Actuellement en France, il est souvent élevé en parc en raison de son aspect majestueux et son tempérament sociable. La population sauvage la plus importance, qui compte un millier de têtes hors nouvelles naissances, se rencontre en Alsace : les hardes font des allers-retours entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin. On recense également environ 200 spécimens en Seine-et-Marne, et une centaine dans les Pyrénées-Orientales. Des animaux échappés de captivité lors de la tempête de 1999 et redevenus sauvages ont été signalés dans le Morbihan, en Seine-Maritime et en Dordogne.

L’alimentation de ce grand herbivore est composée d’herbes, pousses, feuilles, rameaux de feuillus, ronce et de lierre. Il mange également des fruits comme les châtaignes, glands, marrons d’Inde, baies, céréales et le gui. Au niveau de l’organisation sociale, les hardes sont parfois constituées de groupes temporairement alliés. Certains mâles dominent un groupe de femelles, tandis que d’autres se cantonnent à défendre une petite zone contre l’intrusion d’autres mâles.

Comment se fait la chasse au daim ?

Le daim est une espèce classée gibier soumis à plan de chasse obligatoire selon la loi du 29 décembre 1978. Environ un millier de daims sauvages sont chassés chaque année dans une cinquantaine de département français. Ce gros gibier est également élevé pour la venaison et en enclos de chasse. Les techniques utilisées sont celles généralement appliquées pour la chasse aux autres grands gibiers : cerf, sanglier, bouquetin, mouflon, chevreuil, chamois, renard…

Cependant, la majorité des chasseurs préfèrent la battue pour la chasse au daim. Cette technique consiste à rabattre le gibier vers une ligne de tireurs postés. Elle exige des chiens coureurs comme le grand griffon vendéen ou le Bruno du Jura ou des chiens de petits pieds comme le teckel ou le fox. La chasse au daim peut également se pratiquer à la poussée silencieuse, c’est-à-dire sans chiens, au mirador, à l’approche ou à l’aide d’appeaux.